Quelles sont les spécificités de l’arrêt tabagique chez les seniors ?

Il y a néanmoins quelques spécificités pour un arrêt tabagique à un âge avancé. Premièrement, ils ont moins de probabilité de faire une tentative d’arrêt en comparaison avec des adultes plus jeunes, bien que leur taux de succès soit similaire, voire plus élevé selon certaines études. Deuxièmement, les maladies liées au tabagisme apparaissent majoritairement à des âges plus avancés, et l’apparition d’une maladie peut provoquer un arrêt tabagique.

Mais certains facteurs contribuent au succès d’un arrêt tabagique : l’entourage joue un rôle important car il est souvent un déclencheur pour l’arrêt. En effet, les seniors invoquent la peur d’être un mauvais exemple pour l’entourage comme un élément important pour un arrêt tabagique. Un autre facteur clé d’un arrêt réussi est l’utilisation d’aide médicamenteuse. Le passage à la retraite est également positivement associé avec un arrêt tabagique, car les transitions au cours de la vie sont souvent accompagnées par des changements identitaires ou comportementaux. Un dernier facteur très important pour un arrêt tabagique : les informations de la communauté médicale. En effet, elles renforcent la conscience des effets néfastes du tabagisme et semblent également influencer la décision d’arrêt chez les seniors, le taux d’arrêt tabagique étant significativement plus haut chez ceux qui reçoivent un conseil de leur médecin pour arrêter de fumer. Il est donc important que tous les fumeurs, quel que soit leur âge, soient encouragé à arrêter. Néanmoins, les médecins ont significativement moins tendance à conseiller les patients âgés de plus de 65 ans à arrêter de fumer. Les médecins expliquent cela par un manque de connaissances dans le domaine, ainsi qu’un manque de temps dans leur pratique quotidienne.

12-03-2018 | CIPRET-Vaud

Print Friendly, PDF & Email