Quelle promotion de ces produits en est faite par les fabricants ?

La communication marketing de Philip Morris International présente l’iQOS comme un mode de consommation plus « propre » que la cigarette combustible tout en conservant le plaisir de la consommation de tabac : « pas de feu, pas de cendre, moins d’odeur »; « hello clean » ; « le plaisir du tabac chauffé ». Sans faire référence de manière explicite à une réduction des risques pour la santé, les messages publicitaires peuvent induire les consommateurs à percevoir une nocivité moindre. L’industrie précise que ce produit est destiné aux fumeurs adultes qui souhaitent consommer du tabac autrement, preuve en est la signification de l’acronyme iQOS : I Quit Ordinary Smoking. Tout est pensé pour rappeler la gestuelle et la sensation éprouvée par le fumeur lorsqu’il consomme des cigarettes combustibles, avec l’avantage supplémentaire d’une potentielle réduction des risques.

Les canaux de promotion et de marketing de l’IQOS sont principalement les mêmes que pour les cigarettes tradition­nelles (publicité dans la presse, par voie d’affichage, par le biais d’internet ou encore dans les festivals). Cependant, des canaux inédits font également leur apparition, comme par exemple des présentoirs massifs et ambassadeurs dans les points de vente des princi­pales villes suisses. Le fabriquant a aussi annoncé l’ouverture en 2017 au Flon à Lausanne d’un « Flagship store » (ndlr : un vaisseau amiral), – un café-restaurant doublé d’une boutique entièrement dédiée à la promotion de l’iQOS et à la diffusion de son image de marque.

12-07-2017 | CIPRET-Vaud

Print Friendly, PDF & Email