Prise en compte du tabac en alcoologie

La proportion de fumeurs parmi les personnes en traitement pour une dépendance à l’alcool est importante.

Que faire de cette réalité ? Il est recommandé d’aborder la question de la consommation de tabac lors d’un traitement de la dépendance à l’alcool et de déterminer avec la personne concernée si elle désire arrêter de fumer, et si oui quel serait le moment le plus propice. Contrairement à ce qui est souvent craint, l’arrêt du tabac ne menace pas le sevrage de l’alcool; il pourrait même aider à rester abstinent à l’alcool.

Dans ce contexte, le CIPRET-Vaud propose aux institutions actives dans le domaine de l’alcoologie et à leurs patients/résidents les prestations suivantes :

  • séances d’information sur les liens entre alcool et tabac, adressées aux professionnels;
  • séances d’information et de formation sur les méthodes d’arrêt du tabac recommandées pour les patients/résidents en traitement pour une dépendance à l’alcool, adressées aux professionnels;
  • ateliers d’information et de sensibilisation sur le tabac, adressés aux patients/résidents.

Ces prestations sont à chaque fois développées sur mesure, en fonction des besoins, des réalités et du rythme de chaque institution.

Le CIPRET-Vaud, en collaboration avec la Policlinique médicale universitaire (PMU) de Lausanne, a élaboré un document destiné aux professionnels d’alcoologie, intitulé « Prévention du tabagisme chez les personnes alcoolo dépendantes ».

En collaboration avec la Fondation Les Oliviers, le CIPRET-Vaud a également développé un guide « Tabac et alcool : comment aborder la question ? » à destination des professionnels ainsi qu’un flyer « Tabac et alcool : informations, conseils et aides à l’arrêt du tabac » à destination des patients/résidents.

Pour plus d’informations

21-06-2017 | CIPRET-Vaud

Print Friendly