Maladies du coeur et de la circulation

S’il est bien connu que tabagisme est le premier facteur de risque de certains cancers, on ignore souvent que c’est aussi l’un des principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires regroupent des troubles touchant le cœur et les vaisseaux sanguins, en particulier les artères coronaires (qui nourrissent le muscle cardiaque), les carotides (qui alimentent le cerveau) et les artères irriguant l’ensemble des organes et les membres inférieurs. Parmi les maladies cardiovasculaires, on compte notamment l’hypertension artérielle (élévation de la tension), les cardiopathies coronariennes (crise cardiaque ou infarctus, angine de poitrine), les maladies cérébrovasculaires (accident vasculaire cérébral – AVC), l’insuffisance cardiaque ou encore l’artériopathie des membres inférieurs. Les maladies cardiovasculaires sont parmi les premières causes de décès en Suisse.

De nombreux composants présents dans le tabac sont dangereux pour la santé du système cardiovasculaire:

  • Le monoxyde de carbone que l’on respire en fumant prend la place d’une partie de l’oxygène transporté dans le sang, demandant au cœur de fournir un plus grand effort.
  • Différentes substances présentes dans la fumée du tabac favorisent le dépôt de plaques sur les parois des artères (athérosclérose). Petit à petit, ces plaques s’épaississent et peuvent mener à l’obstruction des vaisseaux, comme par exemple des coronaires dans le cas de l’infarctus. D’autres vaisseaux peuvent aussi être touchés, comme ceux des jambes ou ceux qui alimentent le cerveau, pouvant provoquer un accident vasculaire cérébral ou des ulcères au niveau des jambes.
  • La nicotine libère des substances qui accélèrent le rythme cardiaque et augmentent la pression sanguine.

Tous ces phénomènes ont pour conséquence d’abîmer prématurément les vaisseaux sanguins.

Arrêter de fumer entraîne très vite des bénéfices sur la santé cardiovasculaire. Après une seule année d’arrêt du tabac, le risque de maladies cardiovasculaires est divisé par deux.

Pour plus d’informations

14-01-2014 | CIPRET-Vaud et Tabacologie de la PMU de Lausanne

Print Friendly

Informations