Cigarettes « légères »

Les cigarettes dites « légères » affichent sur les paquets des taux de nicotine et de goudrons plus bas que ceux des cigarettes classiques. Cela fait croire qu’elles sont moins dangereuses.

Mais, un fumeur recherchera « sa dose » de nicotine en fumant différemment. Il prendra plus de bouffées et tirera plus fort sur sa cigarette. Le fait d’inhaler plus profondément expose davantage les poumons à la fumée et fait absorber plus de goudrons et de substances cancérigènes. Les cancers causés par les cigarettes « légères » sont situés plus bas dans les poumons. Ils ont tendance à être découverts plus tard et sont plus difficiles à soigner que ceux provoqués par les cigarettes classiques.

En Suisse comme dans de nombreux pays, les termes « light », « mild » ou « légères » sont interdits sur les paquets de cigarettes. Malgré ces interdictions, des codes-couleurs sont été développés pour différencier les cigarettes contenant plus ou moins de goudrons et de nicotine. Par exemple, la couleur rouge est souvent associée aux cigarettes plus fortes et la couleur bleue souvent associée aux cigarettes moins fortes.

23-08-2014 | CIPRET-Vaud

Print Friendly

Informations