Cigarette électronique: tour d’horizon

Les cigarettes électroniques (ou « e-cigarettes ») sont généralement composées d’une batterie, d’un vaporisateur électrique (ou atomiseur), d’une cartouche contenant le liquide (les e-liquides contiennent un mélange de propylène glycol, de glycérol et d’eau, ainsi que des arômes et parfois de la nicotine) et d’un embout buccal. Elles sont activées soit par pression d’un interrupteur, soit par l’aspiration de l’utilisateur. Les cigarettes électroniques connaissent un succès grandissant. Leurs utilisateurs sont appelés « vapoteurs ».

Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour la santé ?

D’après les connaissances scientifiques actuelles et comparée à la grande toxicité de la cigarette traditionnelle, les e-cigarettes sont beaucoup moins nocives que les cigarettes. Son usage diminuerait le risque de maladies cardio-circulatoires, de cancers et de maladies pulmonaires.

Toutefois, des conséquences négatives pour la santé à court terme existent (sécheresse et irritations locales, maux de tête, difficultés respiratoires et toux). Des problèmes techniques ont aussi été recensés: fuite du liquide et absorption par la peau ou les muqueuses ou encore blessures suite à l’explosion du matériel due à la surchauffe. D’autres conséquences à moyen terme sur la santé sont possibles, comme une hypertension, des atteintes pulmonaires et/ou cancéreuses dues aux arômes et autres composés chimiques.

Cependant, on ne connaît pas encore les effets de ce produit sur la santé lorsqu’il est utilisé plusieurs fois par jour pendant des mois ou des années ; des recherches sont encore nécessaires.

Un fumeur qui renoncerait complètement au tabac au profit de la cigarette électronique (avec nicotine), réduirait les risques pour sa santé mais ne résoudrait pas le problème de dépendance à la nicotine. Le risque de devenir dépendant à la nicotine est élevé avec les cigarettes électroniques, tout comme avec les cigarettes traditionnelles.

La vapeur des cigarettes électroniques est-elle toxique pour l’entourage ?

Certaines e-cigarettes dégagent de la nicotine qui peut être inhalée par des tiers. Certaines semblent aussi rejeter des substances cancérigènes dans l’environnement. Par conséquent, il n’est aujourd’hui pas possible d’exclure tout risque pour la santé lié à l’inhalation passive de vapeur d’e-cigarettes (« vapotage passif »). Toutefois, les résultats des premières analyses sont plutôt rassurants. Cependant, reste le principe de précaution par lequel les non utilisateurs doivent être protégés car les effets à long terme sur la santé ne sont pas connus.

La cigarette électronique peut-elle aider à arrêter la consommation de tabac ?

Beaucoup de « vapoteurs » disent utiliser la cigarette électronique pour diminuer ou arrêter leur consommation de tabac. Toutefois, les données scientifiques prouvant l’efficacité de l’e-cigarette lors d’un arrêt du tabac sont encore insuffisantes. La Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (CFPT) recommande d’utiliser les traitements ayant déjà prouvé leur efficacité (ex. substituts nicotiniques).

Recharges d’e-liquide: attention danger

Les liquides pour les cigarettes électroniques ne doivent absolument pas être avalés. Les composants de certains d’entre eux peuvent en effet produire de graves problèmes de santé s’ils sont avalés. Il est important de veiller à tenir ces flacons hors de portée des enfants pour éviter tout risque d’intoxication à la nicotine.

En conclusion

Beaucoup de questions entourant la cigarette électronique (sécurité en cas d’utilisation prolongée, efficacité lors d’un arrêt du tabac, risque à terme d’inciter au tabagisme, etc.) restent pour l’heure sans réponse. Par conséquent, l’Office fédéral de la santé publique recommande pour l’instant la prudence à l’égard de ce produit. Le principe de prévention devrait tout particulièrement s’appliquer envers les jeunes.

Pour plus d’informations

12-07-2017 | CIPRET-Vaud

Print Friendly