Chiffres sur la consommation de tabac en Suisse

Données générales

Le Monitorage suisse des addictions collecte chaque année, auprès de la population suisse, des données sur la consommation de substances psychotropes (tabac, alcool, cannabis, médicaments, etc.). Sur la base des données de 2015, il est estimé que 25% des personnes âgées de 15 ans et plus fument en Suisse. Ce chiffre est relativement stable depuis 2011. Les hommes sont un peu plus nombreux que les femmes à fumer (respectivement 29% contre 21.2%).

Les données du Monitorage suisse sur le tabac de 2011 montrent que la grande majorité (87%) des fumeurs adultes ont commencé leur consommation avant 21 ans. La probabilité de commencer à fumer est ainsi faible une fois passé cet âge.

Ce sont parmi les 20 à 24 ans et les 25 à 34 ans que l’on trouve les plus grandes parts de fumeurs, respectivement 37.3% (33% en 2014) et 36.5% (34.7% en 2014). La consommation de cigarettes tend ensuite à diminuer avec l’âge.

Concernant la consommation de tabac chez les jeunes, la part de fumeurs s’élève à 24% chez les 15 à 19 ans (24% des jeunes hommes et 24% des jeunes femmes) et à 30.65% chez les 15 à 24 ans (31.05% des hommes et 30.25% des femmes).

L’enquête HBSC (Health Behaviour in School-aged Children), menée régulièrement auprès des écolières et écoliers suisses, montre pour 2014 qu’un peu plus d’un tiers des jeunes de 15 ans ont déjà fumé une fois et que 7% fument tous les jours. 12% des garçons et 9% des filles de 15 ans fument au moins une fois par semaine.

Différences socio-démographiques

Le taux de fumeurs varie selon le niveau de formation. Chez les hommes, le pourcentage de fumeurs est plus élevé parmi ceux ayant un bas niveau de formation que parmi ceux ayant une formation dite supérieure.

Près d’un quart des hommes ayant au plus terminé l’école obligatoire (24.8%) ou ayant suivi une formation générale sans maturité, une formation professionnelle de base ou un apprentissage (23.9%) fume quotidiennement, alors que 21.6% de ceux ayant achevé une formation professionnelle supérieure et seuls 11.9% de ceux ayant achevé une formation universitaire ou HES font de même.

Ces différences peuvent s’observer également chez les femmes, mais elles sont moins marquées.

Les personnes sans emploi sont particulièrement touchées par le tabagisme: deux personnes sans emploi sur cinq fument quotidiennement (39%).

Produits du tabac consommés

Les fumeurs quotidiens consomment en moyenne 13.4 cigarettes par jour.

Alors que la consommation de cigarettes industrielles (en paquet) est la norme, on observe, entre 2011 et 2014, une augmentation assez importante du nombre de consommateurs de cigarettes roulées à la main: la part de fumeurs consommant uniquement des cigarettes roulées à la main est de 8.6% chez les fumeurs quotidiens et de 5.3% chez les fumeurs occasionnels (contre respectivement 4.8% et 2.8% en 2011). Fumer des cigarettes roulées à la main semble particulièrement courant parmi les fumeurs de moins de 25 ans et surtout chez les 15-19 ans (43.8 des fumeurs quotidiens et 40.4 des fumeurs occasionnels de cet âge fument uniquement ou parfois des cigarettes roulées à la main).

La consommation de pipe à eau (shisha) est plus répandue chez les 15-19 ans. En effet, 35.3% des fumeurs occasionnels de cet âge et 19% des fumeurs quotidiens disent fumer la pipe à eau. La consommation de la pipe à eau tend à diminuer avec l’âge.

D’autre part, 2.8% de la population générale consomme des produits du tabac sans fumée (l’usage de cigarette électronique n’est pas considéré), principalement du tabac à priser (2%).

Intention d’arrêt

Selon le Monitorage suisse des addictions de 2015, plus de la moitié des personnes qui fument – 52.8% – souhaitent arrêter de fumer (60.1% des fumeurs quotidiens et 37.2% des fumeurs occasionnels). Et 32.7% des fumeurs avaient l’intention d’arrêter de fumer dans les six mois à venir.

Evolution du tabagisme

Depuis 2001, la proportion de fumeurs a globalement diminué en Suisse. Le taux de fumeurs dans la population était en effet de 33% en 2001 et a baissé à 25% en 2015.

La proportion de fumeurs chez les 15 à 19 ans a également diminué depuis 2001 (36% en 2001 contre 24% en 2015).

Selon l’enquête HBSC de 2014, la consommation de tabac a aussi baissé chez les jeunes de 11 à 15 ans. 12% des garçons et 9% des filles de 15 ans fument au moins une fois par semaine, contre 19% et 15% en 2010. Environ 7% des jeunes de 15 ans fument tous les jours; ce chiffre était de 12% en 2010.

Note

Les données de 2001 se basent sur le Monitorage sur le tabac en Suisse et les données de 2015 sur le Monitorage suisse des addictions. Même si les méthodes de ces deux enquêtes ne sont pas identiques, la comparaison de leurs données offre un aperçu de l’évolution du tabagisme en Suisse.

Tabagisme passif

En 2015, 5.4% de la population âgée de 15 ans et plus a été exposée à la fumée passive durant 7h ou plus par semaine. Le nombre de personnes exposées 1h ou plus par semaine s’élève à 33.4%. Les moins de 25 ans restent plus particulièrement touchés par le tabagisme passif.

Pour plus d’informations

16-12-2016 | CIPRET-Vaud

Print Friendly