5 « bonnes pratiques » d’influence de l’industrie du tabac en Suisse

Parmi les raisons qui expliquent l’importance du tabagisme figure l’influence que l’industrie du tabac exerce sur les politiques publiques. Lobbying politique, utilisation de l’argument économique et alliances avec des organisations tierces, intrusion dans la recherche et désinformation, développement d’activités «socialement responsables» – autant de tactiques mises en œuvre par cette industrie pour bloquer les mesures de prévention et protéger ainsi ses intérêts au détriment de ceux de santé publique. Ces méthodes influencent les responsables politiques, les médias, les consommateurs et le grand public.

Au final, le constat est sans appel : la Suisse n’est pas épargnée ! Pour preuve, fin 2016, le Parlement a refusé le premier projet de loi fédérale sur les produits du tabac (LPTab) qui prévoyait entre autres des restrictions en matière de publicité, en demandant une loi interférant moins avec l’économie de marché.

D’avis que cette thématique est un enjeu public encore trop peu abordé, le CIPRET-Vaud en
collaboration avec l’Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT), la Ligue suisse contre le cancer (LSC) et l’Associazione svizzera di non fumatori (ASN) a décidé de lancer le débat autour des pratiques d’influence de l’industrie du tabac en Suisse par le biais d’un court film d’animation, et ce, en pleine période de consultation publique sur le nouveau projet de LPTab. Un projet de loi dans lequel la santé de l’économie semble primer sur celle des individus, puisque quasi aucune restriction en matière de publicité pour les produits du tabac n’est prévue.

Le site internet : www.influence-tabac.ch

Le communiqué de presse

Le film d’animation

La brochure

Ce matériel d’information existe également en allemand et en italien.

13-12-2017 | CIPRET-Vaud

Print Friendly, PDF & Email

Actualités